PROCHAIN MATCH

2 Août 2024

Jours
Heures
Minutes
Secondes

𝐂𝐀𝐑𝐍𝐄𝐓 𝐍𝐎𝐈𝐑 ⚫️

Roger Martinez s’en est allé au premier jour de ce printemps 2024. Après avoir découvert le rugby chez lui à Narbonne, il avait rejoint Aurillac dans le sillage de son frère ainé René alors qu’il était encore junior, en 1954. Mobilisé en 1955 pour rejoindre l’Algérie, il revint à Aurillac en 1957 et fut aussitôt intégré dans l’équipe réserve qui, cette saison-là, disputa une demi-finale du Championnat de France face à Mont de Marsan. Son gabarit le prédisposait à jouer seconde ligne et sa taille (1m90) en faisait un excellent pourvoyeur de ballons en touche au temps où les « lifter » » étaient interdits.

Il débuta en équipe première du Stade en championnat de France de première division en déplacement à Dijon lors de la saison 1958/59. Il y resta jusqu’en 1974, date à laquelle il s’engagea dans une aventure lotoise avec ses deux amis Guy Couderc et Claudy Masseboeuf, le temps de conquérir un titre de champion de France de 3ème division avec le GS Figeac, quelques mois après avoir fêté ses quarante ans en 1975. Cette escapade fut de courte durée et Roger revint vite dans le giron du Stade où il exerça les fonctions de « factotum » pendant plusieurs décennies.

Marié et père de deux enfants, Roger qui gardait toujours un œil intéressé sur le RC Narbonnais, avait le Stade Aurillacois comme seconde identité. Etant une des chevilles ouvrières de l’association des ex du Stade, dont il voulait célébrer le cinquantième anniversaire au mois de mai 2024, il était particulièrement attentif aux actions en faveur de l’école de rugby et avait vécu avec ravissement le parcours de nos espoirs Champion de France 2022.

Le stade Aurillacois adresse ses plus sincères et amicales condoléances à toute sa famille et à l’association des Ex du Stade. Il sait que l’évocation de sa mémoire nourrira bien des échanges de souvenirs et anecdotes vécus en 70 ans d’histoire rouge et bleu.