Christian Millette s’exprime sur l’attractivité du stade Jean-Alric

En marge de la conférence de presse concernant le lieu du match entre le Stade Aurillacois et le Stade Toulousain.
Le président du Stade Aurillacois, Christian Millette, a également abordé le sujet de l’attractivité et des tarifs des matchs de Pro D2 à Jean-Alric.

“L’an prochain, on va tout faire pour redynamiser nos entrées au Stade. Même si on l’avait déjà fait cette année.
En début de saison, on a fait des opérations à 10€ l’entrée. Je rappelle à tous que 10€, on peut pas me dire que c’est cher.
Celui qui veut venir au Club, c’est pas le prix qui est un facteur de non-venue. C’est plus d’autres raisons qu’on peut comprendre mais c’est pas le prix. Après on a pas un service de sécurité tellement imposant. On a jamais empêché les gens qui étaient en pesage, de grimper à la mi-temps dans les tribunes.
Loin des idées reçues, on a des places à 10€.
Pour information, les femmes, si elles s’abonnent, sont à demi-tarif. Les femmes, c’est 54% de la population, ça veut dire qu’on a une partie de la population qui a des tarifs plus que préférentiels.
Ne cherchons pas d’excuse, bien sûr, il faut l’entendre, surtout dans le contexte actuel de crise économique où l’inflation fait rage, etc…
On peut comprendre que les gens qui ont des petits budgets soient coincés mais dire les choses clairement.
Le prix n’est pas un facteur limitatif aujourd’hui, pour accéder au stade Jean-Alric.

L’année prochaine, on va accentuer les food-trucks. Il faut qu’on trouve aussi des gens qui ont envie de venir s’investir mais c’est vrai aussi qu’il est difficile de convaincre des entreprises à venir quand on a 30 pèlerins avec des conditions climatiques déplorables.

L’année prochaine, en début de saison, on va tout faire pour être accueillants, tout faire pour mettre en place un certain nombre d’animations variées.
A nous d’être fiers de nos valeurs, je veux revoir nos amis de Pailherols (avec leurs cabrettes) ici, à Jean-Alric.
Ceux qui critiquent, on leur expliquera qu’ils n’ont rien compris au film.
C’est nos valeurs, donc nos valeurs faut les montrer. Plus d’autres animations, que ce soit les majorettes de tel ou tel village.
Les écoles de rugby sont systématiquement invitées. Ce pose le problème de l’accompagnement, le jeudi, c’est compliqué. C’est pas qu’on veut pas, on invite tout le monde.

En tous les cas, nous mettrons un fort accent sur tous les étudiants d’Aurillac. Je veux absolument qu’on soit novateurs en ce domaine. Il faut qu’on amène les jeunes au Stade.
Les jeunes et les femmes et après le reste viendra.”