Claude Masseboeuf nous a quitté

Claude Masseboeuf est né en novembre 1941 à Aurillac alors que son père était, au sein du Stade Aurillacois, un des meilleurs joueurs de sa génération. La filiation n’est pas un vain mot puisque « Claudy » marchera sur les traces paternelles aussi bien à la SNCF qu’au sein du stade, avec le même numéro 9. Sa carrière sportive a commencé sous les meilleurs auspices avec l’équipe juniors du Stade puis de l’équipe fanion dès 1960. Elle fut interrompue par son service militaire, effectué pour partie en Algérie, mais qui lui valut aussi une sélection avec l’équipe de France militaire. Libéré en 1963, il fut affecté par la SNCF à Paris et ce n’est que quelques mois plus tard qu’il put donner la pleine mesure de ses talents au Stade Aurillacois. Son influence dans le jeu et dans la vie de groupe en ont vite fait un capitaine pour de nombreuses années. En 1974, avec ses deux amis Couderc et Martinez, il décida de vivre une dernière aventure avec Figeac, soldée par un mémorable titre de champion de France.

La passion qui l’animait n’allait pas s’éteindre et très vite le Stade Aurillacois pouvait compter sur ses qualités d’éducateur et d’entraîneur (co entraîneur de l’équipe 1 avec Michel Peuchlestrade de 1980 à 1983). Il vécut sans doute sa plus belle saison d’éducateur en 1978-79 avec une formidable équipe de cadets finaliste de challenge Gauderman au Parc des Princes contre Béziers et demi-finaliste du championnat de France contre Grenoble. Bon an mal an, il restera au service du club et notamment de son école de rugby jusqu’à son 75ème anniversaire, tout en œuvrant avec ses amis les plus proches à l’activité de l’amicale des ex du stade.

Ce vendredi 6 mars, auront lieu ses obsèques en l’église Saint-Joseph-Ouvrier à Aurillac à 10h30.
A l’avant-match face à Carcassonne, nous rendrons hommage à notre ancien capitaine par une minute d’applaudissement avant le coup d’envoi.

Le Stade Aurillacois adresse tout son soutien à la famille et aux proches de son ancien joueur, dirigeant et ami Claude Masseboeuf.